Liqueur de verveine

DSC01331

« À côté d’un brin de verveine,

Dont le parfum vivait à peine »

J’ai découvert la liqueur de verveine chez mes voisins en Auvergne lors d’une fin de repas un peu copieux. Ma voisine avait sorti une vieille bouteille, sûrement chinée aux puces (ils s’y rendent tous les dimanches) qui contenait un liquide marron doré. J’ai immédiatement aimé: on sent bien le goût de verveine et même si c’est fort c’est aussi doux car très sucré. Ces voisins ont une maison en Ardèche et ils ont beaucoup de pieds de verveine odorante. Chaque année, ils me ramenaient des tiges entières de verveine (et des cagettes de fruits et légumes aussi) que je faisais sécher pour en faire des tisanes l’hiver. Ma voisine fait, bien sûr, elle-même sa liqueur et j’ai pensé que cette année je pourrai faire de même. Nous avons eu beaucoup de verveine odorante et de menthe au jardin. Avec la menthe, j’ai fait du sirop puis j’ai fait séché le reste. Une partie de la récolte de verveine est aussi prête pour les tisanes et avec des feuilles fraîches, j’ai donc préparé de la liqueur. C’est très simple à réaliser : il faut juste un peu de patience car il faut faire vieillir la liqueur un mois environ mais vous serez récompensé lorsque vous servirez cette liqueur à vos invités : c’est un moment de convivialité garanti !

Ici, je parle bien de la verveine odorante (ou citronnelle), de  son doux nom latin de lippia citriodora (ou aloysia tryphylla) et non pas de la verveine officinale qui par ailleurs n’appartient pas au même genre (verbena) bien qu’elles appartiennent toutes deux à la famille des verbénacées. Cette verveine est caractérisée par son odeur citronnée, d’où un de ses noms vulgaires. C’est un arbrisseau vivace qui est originaire d’Amérique du sud, région où elle est native à des altitudes élevées (au dessus de 2000 m): c’est pourquoi on ne la trouve pas à l’état de graines en France. Elle a été introduite en Europe vers la fin du XVIIIe siècle par le naturaliste Joseph Dombey. Elle fut rapidement très à la mode dans les jardins car appréciée pour son parfum.

On utilise les feuilles fraîches ou séchées. Une huile essentielle en est extraite qui est riche en citral et flavonoïde. L’huile essentielle de verveine odorante est antidépressive (elle calme stress et angoisse), stomachique et antispasmodique (ce qui en fait une tisane de prédilection pour la digestion). En vente libre depuis 1960, la tisane est recommandée par la pharmaceutique pour traiter les indigestions, les flatulences, les gastralgies, les troubles mineurs du sommeil, l’asthénie… La posologie est de 5 à 10 grammes de feuilles en demi litre d’eau  à raison  de 3 à 4 tasses par jour pendant une durée de 3 semaines maximum.  Elle possède également des propriétés anti-inflammatoires.

C’est à consommer, bien sûr, avec modération 😉

Vous trouverez facilement des feuilles de verveine dans le commerce. J’ai utilisé de la verveine fraîche mais la recette authentique est, je crois, à base de feuilles séchées. L’alcool de fruit se trouve en supermarché (vers les alcools forts). Si vous n’en trouvez pas, vous pouvez opter pour de la vodka car c’est un alcool qui a un goût  neutre.

Liqueur de verveine
(végane, sans céréale)

1 L d’alcool de fruit
une cinquantaine de feuilles de verveine
entre 150 g et 200 g de sucre

Dans un grand bocal en verre que vous placerez à l’abri de la lumière, laisser macérer une semaine les feuilles de verveine dans l’alcool de fruit. Filtrer et verser dans une bouteille, puis ajouter le sucre. Remuer de temps en temps jusqu’à dissolution complète du sucre. Laisser vieillir un mois environ. Déguster au coin du feu !

DSC01333

Catégories :Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s