No ice cream

Les ombres de Francesca da Rimini et de Paolo Malatesta apparaissent à Dante et à Virgile, Ary Scheffer, oil, 1855, Louvre

No ice cream

I cling like a kid to the ice cream truck
Hungry and desperate for love
And I push push on my feet
To get closer. Just one inch.
My fingers clench and hurt
On the metal
They will be sore from no love
As when
I hold my phone late at night
Until I fall asleep

Catégories :Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s